Histoire de la trufficulture et des producteurs de Haute-Provence

 

1 Truffe et trufficulture

photo truffi�re naturelleLa truffe est un champignon connu depuis des temps immémoriaux. Les truffes ont toujours existé à l’état naturel dans les bois et leurs bordures, cependant  personne n’avait su faire la relation entre le champignon et ses arbres hôtes.
C’est un simple paysan du Vaucluse, Joseph Talon qui en 1810, à Saint-Saturnin les Apt, découvrit d’une manière fortuite, la secrète association entre l’arbre et la truffe.


Cette découverte fut à l’origine de la trufficulture, Messieurs Rousseau dans le Vaucluse, Martin Ravel dans les Basses-Alpes et Bosredon dans le Périgord furent les promoteurs de cette nouvelle culture.
Ce fut l’âge d’or de la trufficulture, de vastes espaces se couvrirent de chênes truffiers et la production annuelle française oscilla entre 1500 et 2000 tonnes.


Hélas cette abondance ne dura pas, l’exode rural, les sécheresses d’été, la très longue attente entre la plantation et la récolte, la mécanisation de l’agriculture, mirent fin à cette extraordinaire prospérité trufficole.
Actuellement la production n’est plus, malgré les plants mycorhizés et l’irrigation des truffières, que de 15 à 20 tonnes par an.
Dans notre département des Alpes de Haute-Provence, autrefois, la production se situait surtout dans le pays de Forcalquier et aux alentours de Montagnac. Dans ce village se tenait un marché très important. Les truffes du terroir étaient expédiées dans la plupart des capitales européennes.


A cette époque seules les truies étaient utilisées pour chercher les truffes, aujourd’hui, les chiens moins encombrants, les ont remplacées dans la grande majorité des cas.
De nos jours, notre département produit toujours la fameuse truffe noire au parfum et au goût incomparable, que les spécialistes appellent Tuber melanosporum et les Provençaux, Rabasse


Après une longue éclipse, le marché de Montagnac a repris du service, les marchés de Richerenches et de Carpentras sont les plus importants du sud-est. Dans le Périgord, c’est à Lalbenque que se négocient les truffes noires.
photo f�te de la truffe L'association des trufficulteurs des Alpes de Haute-Provence s’emploie depuis plus de vingt ans à relancer cette culture, dont la production semble un peu remonter la pente.
En ce qui concerne la promotion du diamant noir, l'association organise chaque année  en alternance, dans une ville moyenne du département, la célèbre fête de la truffe, le premier week-end de février. Cette manifestation qui a beaucoup de succès attire toujours une foule considérable.

Jean-Louis Gailleur.

 

retour haut de page

2 Histoire du syndicat des trufficulteurs de Haute-Provence

recherche de truffes avec des cochons

Faire l’historique de l’existence du syndicat des producteurs de truffes est un travail que l’on demande généralement à une personne qui a un certain âge et qui peut apporter sa mémoire.

Avec l’âge, on se rapproche de la sagesse et l’on commence à perdre la mémoire, indispensable à la rédaction de l’article.

Ce cadre étant défini, je vais vous conter ce que fut l’association des trufficulteurs jusqu’à ce jour.

L’on peut découvrir des actions en faveur de la trufficulture dans le département depuis fort longtemps.

Ainsi, la direction des services agricoles des Basses Alpes rédigeait un document non daté mais fort jauni intitulé « culture de la truffe » dans lequel des commentaires sur la technique de la culture de la truffe éclairaient les trufficulteurs en devenir.

Pour fédérer les trufficulteurs, M. Edmé CARRETIER, Instituteur agricole à Carmejane, constitua le premier syndicat de producteurs de truffes dans lequel les adhérents déclaraient leurs parcelles. Ce fut le début dans le département du syndicalisme agricole trufficole.

M. Yvon RASPAIL lui succéda et poursuivit son action. La forme juridique et l’appellation se modifia dans le temps, tantôt syndicat de producteurs, tantôt association.

Claude SEGOND devient Président de ce rassemblement des trufficulteurs qui compta jusqu’à 180 adhérents.bocal de conserve

Mmes Viviane LUC et Mauricette DE BOURNAT s’investirent. Viviane devint Présidente du syndicat et Mauricette de la maison de la truffe. Il y eu de très belles réalisations et une forte dynamique, dans la continuité de la fête de la truffe créée pour la première fois à Montagnac-les-truffes dans les années 1987/88.

La fête de la truffe connut un essor considérable dans le département puis un rayonnement régional et national. Elle associe des trufficulteurs et des producteurs de plants et l’ensemble du monde agricole, économique et culturel.

CICERON disait « lorsqu’on prête à la terre, elle rend avec intérêt ». Beaucoup de trufficulteurs ont planté, tous n’ont pas réussi à ce jour à récupérer leur investissement. Quelques belles réussites enseignent qu’il faut avant tout choisir le terrain puis associer des plans adaptés et de qualité et qu’enfin il faut cultiver avec passion et échanger avec les autres pour mieux récolter.

Et c’est là que l’association des trufficulteurs des Alpes de Haute-Provence, conduite aujourd’hui avec dévouement, efficacité, organisation et méthode, par Jean-Louis BONDIL, fédère ces passionnés que sont les trufficulteurs.

Faire l’historique du syndicat des trufficulteurs des Alpes de Haute-Provence demande aussi que l’on inclue cette action dans le cadre régional et national en associant les présidents historiques que sont Gilbert ESPENON, Président du Vaucluse pendant longtemps et Francis GILLET, Président fondateur des trufficulteurs du Var.

En conclusion, pour rédiger cet article, j’ai parcouru dans ma mémoire les multiples actions et activités conduites. On peut citer les bulletins rédigés par Jean-Louis GAILLEUR et Marc WEIRICH, les déplacements en Périgord ou en Italie, les innombrables réunions d’information mais surtout ce qu’il faut retenir, c’est le plaisir de la rencontre de ces passionnés qui, ayant les pieds sur terre et la tête dans les étoiles, rêvent éternellement de trouver dans la terre les diamants noirs.

Avec mes meilleures pensées trufficoles pour vous tous.

Claude SEGOND.  

retour haut de page
logo association 

  Site cr�� par RF pour:
  Association des trufficulteurs de Haute-Provence,
  Maison du Patrimoine, 04300 MANE.

  Nous écrire : [email protected]

  Tous droits réservés.